Promenade aux « Puces du design » à Paris : l’œil et l’argent

| 0 Commentaires

Décroché dans une église des Pays-Bas ce grand lustre très typé années 50. 2200€

Que peut espérer le chineur aux « Puces du design », évènement parisien bi-annuel ?
Voir de beaux objets ? Sans doute. Faire une bonne affaire ? Pas sûr. Etre surpris ? Difficile.

Un marché sans puces et spéculatif

Surfant sur un marché de plus en plus balisé de noms et de côtes bien répertoriés, que sont donc les Puces du design ?
Des puces, on ne risque pas d’en trouver ici, c’est juste une appellation tant tout est propret et cher, la référence est plutôt du côté des marchés d’antiquaires des puces de Saint-Ouen. Du design bien-sûr mais…

stand avec lampadairede Michel Buffet

Au fond à gauche de ce stand sans surprise, le très connu lampadaire de Michel Buffet de 1953 pour l a modique somme de 12000€

Conformisme et curiosité

Le choix proposé semble s’adresser à deux cibles d’acheteurs : d’une part les conformistes du design qui achètent des objets et meubles qu’il faut avoir et que l’on a mille fois vus dans les magazines de déco, en particulier les « classiques du design » : Mouille, Saarinen, Eames, Bertoia, Colombo etc, les meubles en bois typés des années 50 et le mobilier scandinave sans risque, d’autre part les connaisseurs et les instinctifs qui veulent être surpris et recherchent la découverte d’objets et de créateurs moins vulgarisés.

Sculpture murale en cuivre émaillé

Vue chez un galeriste britannique cette intéressante et anonyme sculpture à suspendre en cuivre émaillé d’origine allemande pour 1600€


Cloison et lampadaires tchèques des annees 60

Les pièces intéressantes de ce stand sont la cloison au premier plan et les lampadaires du fond, tous deux des années 60 et provenant de Tchécoslovaquie en pleine époque soviétique. 1200€ chaque


Lustre danois

D’origine danoise, cette suspension anonyme d’assez grande taille est vendue 1500€


Une mention spéciale à la séléction très raffinée de la galerie L’Attrape-Coeur à Biarritz.

Fauteuil de Denis Cospen

Forme organique, travail artisanal de haute qualité pour ce fauteuil en bois de Denis Cospen. Années 70. 9000€


Banquette convertible des années 60

Chez la même marchande une banquette convertible des années 60, au premier plan un plat de Lurçat, au fond à droite un meuble bar laqué et imprimé de Gio Ponti.


Vanitas vanitatum omnia vanitas

Commmode Mickey de Pierre Colleu

Un meuble jouet très pop des années 80 créé par le designer Pierre Colleu. 2300€


lithographies punk

Au milieu d’une sélection bon chic bon genre , quelques lithos punks de la fin des années 70 qui disent à quel point au final tout se rejoint.

Les « Puces du design » de cet automne : quelques belles rencontres et pas mal d’ennui commercial !

Lien :

Laisser un commentaire

Champs Requis *.